Crèche inter-entreprises
sur Savenay (44)
Concept développé par « qui courait dans l’herbe » SASU
 
Crèche inter-entreprises
sur Savenay (44)
Concept développé par « qui courait dans l’herbe » SASU
 

Financement crèche d’entreprise :
quelles aides possibles pour le dirigeant ?

Pour un employeur, participer à la vie des salariés est un investissement bénéfique pour la vie de l’entreprise, son image, son efficacité et le bien-être de ses salariés: mais à quel prix?

Investir dans une solution de garde pour ses salariés : un coût compensé par l’allègement fiscal

À la différence de la crèche « classique », la partie habituellement prise en charge par la collectivité est financée partiellement par l’employeur pour la crèche d’entreprise.

Toutefois, les dispositifs de financement mis en place par le gouvernement permettent à l’entreprise réservataire de bénéficier d’aides fiscales importantes sur sa participation à une crèche d’entreprise.

Les avantages fiscaux de la crèche inter-entreprises :

- 50% de crédit d’Impôt Famille : la moitié de toutes les sommes versées sera déductible de votre CIF

- Jusqu’à 33,3% d’économie supplémentaire sur le solde restant pour les entreprises soumises à l’impôt sur les sociétés. L’adhésion à une crèche d’entreprise est considérée comme une charge pour votre entreprise et peut à ce titre être déduite du bénéfice imposable, de 15% à 33,3% selon votre taux d’impvosition.

Investir dans une solution de garde pour ses salariés : un coût compensé par l’allègement fiscal

Vos avantages fiscaux varient en fonction du niveau de revenu de votre entreprise. Voici un exemple de financement pour une place en crèche d’entreprise, avec un forfait annuel de 5 jours par semaine et 11 heures par jour (le Lézard Bleu propose également des forfaits annuels de 2, 3 ou 4 jours par semaine).

 
Niveau de bénéfice
de votre entreprise
0€ 0 < 50 000 € 50 000 € <
Participation initiale
(forfait annuel TTC)
8 520 € 8 520 € 8 520 €
Crédit d’impôt famille (50%)
(forfait annuel TTC)
-4 260 € -4 260 € -4 260 €
Allégement fiscal
(impôt sur les sociétés) 15%
-1 278 €
Allégement fiscal
(impôt sur les sociétés) 33,3%
- 2811,60 €
Reste à charge
de l’entreprise
4 260 €
soit 355 €/mois
2 982 €
soit 248,50 €/mois
1 448,40 €
soit 120,70 €/mois